Mission : Etude technique et de vocation pour l’écoquartier de la Nock à Rédange
Maîtrise d’ouvrage : EPF Lorraine / EPA Alzette-Belval
Surface : 12,9 ha
Programme :
350 logements (279 collectifs, 35 individuels denses, 36 ‘laches’)
Commerces : boulangerie, pharmacie, tabac-presse
Equipement : groupe scolaire-salle polyvalente,accueil petite enfance
Services : point poste / pôle médical

Contexte et insertion
Les bâtiments sont organisés en lien à leurs abords bâti. Les principaux volumes sont implantés dans la partie basse du site, proche du thalweg menant à la place support de la polarité.
Les emprises constructibles sont définies selon les contraintes topographiques, hydrologiques , ainsi que d’ensoleillement.
Les ouvertures visuelles vers les espaces naturels organisent les axes de déplacements et valorisent la perception de la topographie formant un amphithéâtre.

Transition de l’urbain à la nature
L’aménagement viaire est organisé autour d’un bouclage central. Les types architecturaux et programmes s’implantent selon leurs liens à la topographie, à la desserte et à leur proximité avec la polarité. Les logements collectifs, allant jusqu’à R+2, R+3, sont implantés vers la polarité.
La polarité, en entrée de quartier, est au contact avec la rue principale de Rédange et le tissu historique. La place nouvelle accueille les programmes servant aux futurs habitants du quartier comme aux habitants voisins ; commerces, services et équipements.

Le lien aux espaces naturels est géré par la trame paysagère du site, en accroche et transition vers les milieux ouverts et naturels lisières… Ils sont des marqueurs paysagers de nouveaux espaces d’usages en lien à ces espaces naturels comme les vergers, pontons, chemins promenades…